Photos, livres, aventures.


Ce jeune mannequin aux jambes étonnements réalistes semblait regarder passer les vélos avec une joie très simple.




Lauren Bacall

Belle et élégante jusqu'au bout, Lauren Bacall est donc morte en ce mois d'août. C'était the look, ce regard qu'on n'oublie pas, et certaines répliques faites pour marquer les esprits en se jouant avec les limites de la censure de l'époque.

"You know how to whistle, don't you, Steve? You just put your lips together and... blow."

(To have and have not, Howard Hawks,1945) 





Rey Rogors



Après le très beau et très touchant J'aime les filles, paru au printemps à L'Oie de Cravan, la réalisatrice et dessinatrice Obom profite de l'été pour faire paraître en toute discrétion Rey Rogors aux éditions Mille putois, un mini album infiniment drôle en parodie/hommage au cow-boy chantant Roy Rogers.










Dear James, don't fuck with me.


























Signalée par l'un de nos agents, voici une lettre de Stanley Kubrick adressée en 1970 à un producteur de la Metro Goldwyn Mayer qui, on le comprend, avait alors en tête de tourner une suite 2001, l'odyssée de l'espace.
Au ton de la lettre, on peut imaginer la colère noire du réalisateur. Pour ceux qui maîtriseraient peu ou pas la langue hollywoodienne, sachez que Kubrick menace le plus sérieusement du monde, mais non sans humour, de sodomiser l'audacieux producteur à grands coups de fémur de tapir s'il n'abandonne pas le projet sur le champs.
Le message est clair, you don't fuck with Stanley.


Note importante : après avoir contre-vérifié ses sources, notre scrupuleux agent nous informe à regrets que cette lettre est en fait un canular. Ne sachant pas si nous devons en être soulagés ou déçus, et comme elle nous a quand même bien amusé, nous avons donc décidé de la maintenir sur ce blog.





Mon coeur ne bat que pour Picabia

Jean-Jacques Lebel, 1962. Musée d'Art moderne de la Ville de Paris.




















Lancement du dixième Bathyscaphe et de L'Oie de Cravan


Le Bathyscaphe et l'Oie de Cravan


Après de longs mois de navigation aléatoire dans les eaux glaciales d'un hiver sans fin, le Bathyscaphe refait surface, enfin! 







C'est en grandes pompes et en chemisette que l'équipage du Bathyscaphe au grand complet vous accueillera pour célébrer la parution de son dixième numéro.



Équipage international - Humour aquatique - Articles profonds - Jeu confondant - Toujours bilingue - Toujours inactuel - Aucun dossier spécial



Avec des articles de : Byron Coley, Thurston Moore, Bérengère Cournut, Hermine Ortega, Hélène Frédérick, Daniel Canty, David Clerson, Valerie Webber, Pierre Rothlisberger, Maxime Catellier, Setrak Manoukian, Jacques Desbiens, Joel Gayraud, Barthélémy Schwartz, Romy Ashby, Joseph Balicki et Tosh Berman.



Ce lancement sera aussi celui de trois titres parus à L'Oie de Cravan, à une époque pas si lointaine où le froid nous assaillait encore. Il s'agit de :


                -  Fatigues, aphorismes complets, de Pierre Peuchmaurd

-  Serviteur, les princesses!   de Anne-Marie Beeckman

-  Wendy Ratherfight, de Bérengère Cournut











Le lancement aura lieu le jeudi 5 juin 2014 à 18h

à la librairie le Port de tête
262 av. Mont-Royal est
Montréal (Qc)





Noyer le poisson


Pour ceux qui en ont soupé des poissons d'avril, voici un autre beau collage de Monsieur Dubois, dont les deux très beaux livres, Zoo et On the beach, parus au regrettées éditions Attila, sont encore disponibles en librairie.





Suite au labyrinthe

Épisode 505. Dans lequel nous continuons la lente exploration d'un immeuble décidément labyrinthique.



L'arbre à poussins

10ème étage sans ascenseur.

L'arbre à poussins






L'hiver ne fait plus semblant, il est là, il s'installe. Dans notre inlassable exploration des mêmes endroits, il nous faut alors aller là où la lumière ne s'éteint jamais.













Terre-Neuve / Newfoundland, prise 2



Sur la route de nulle part.


Cape Spear, le point le plus à l'Est du continent américain.


L'ancien phare de Cape Spear.




Route 220.


Route 210.







Route 220.










Retour

Nous rentrons à l'instant d'un voyage magnifique en Terre-Neuve et autres îles de feu.
Enfin, enfin, nous allons pouvoir montrer de nouveaux paysages.
Aperçu.



Monte-charge



Lentement mais doucement, selon ma devise, je poursuis mon exploration de Montréal.
De ces deux photos, j'aimerais tirer une carte postale, mais je suis incapable de choisir entre les deux.
Aidez-moi en votant pour votre préférée!








Wheel club






Le Wheel club de Montréal est un refuge pour les amateurs de folk, de country et de danse en ligne ouvert depuis 47 ans, et si l'endroit a su se préserver des modes, c'est entre autres parce qu'une poignée des musiciens qui en sont le coeur continuent de l'animer depuis l'ouverture. Personne n'en voudra donc à ce monsieur de s'accorder une petite sieste entre deux morceaux.