Photos, livres, aventures.

Dix secondes de bonheur

video


Habituellement, je ne suis pas très "youtube addicted", mais ces images sont tellement réconfortantes et jouissives que je ne pouvais pas les garder pour moi.
Vive la chantilly! Vive l'Entarteur! Hissons le au rang de héros national.




___________________________________________
Merci à Jean-Pierre Paraggio de m'avoir aiguillé.

Un air de famille


























Le combat ordinaire est sans doute la meilleure série de Manu Larcenet, mais aussi ce que j'ai lu de plus fin et plus touchant en bande dessinée depuis des années.
Le quatrième tome vient de sortir, et avant de me ruer dessus, j'ai voulu relire les trois premiers, afin de me remettre dans le bain. Or, voici ce que je trouve. Le fait que dans cette histoire ordinaire, le personnage principal soit photographe et un peu paumé, m'avait bien sûr aidé à m'identifier à cet anti-héros, mais de là à ce qu'il parle comme moi...



_____________________________________________
- Le combat ordinaire, de Manu Larcenet, 4 tomes indispensables, publié par Dargaud et en vente partout.



Février rouge

















Vivre l'aventure, mais par procuration, voilà qui me ressemble assez.
Un couple de mes amis est en ce moment même dans le Transsibérien. À l'heure qu'il est, ils ont dû dépasser Irkoutsk et doivent filer vers la Chine à travers la Mongolie. Partis de Paris à destination de Melbourne le 29 février, leur but est d'aller le plus loin possible en train, ce qu'ils racontent à mesure dans Redfebruary.
C'est en pensant à ces paysages qu'ils traversent et que je ne verrai sans doute jamais que j'ai pris cette photo. Comme quoi, les paysages de l'Oural ne sont pas toujours là où on les attend.







Artémis s'échouant en Vendée



















À défaut d'humour, en voilà qui ne manquent pas d'opportunisme, après le naufrage du cargo Artémis sur les plates plages des Sables d'Olonne.





I love you de Gaspé





























Ne pouvant pas choisir, je mets les deux versions, de ce coin de rue, dans ce pâté de maisons que j'aime tant près de la voie ferrée, et que la mairie projette de raser pour y construire des parkings et y percer une nouvelle rue.








Grotesque tchèque



















La comparaison, 1992.



Dans notre série "C'est pas trop tôt", laquelle peut d'ores et déjà s'enorgueillir de quelques lacunes comblées et de leurs innombrables sœurs encore inexplorées et à venir, l'inconnu connu du jour s'appelle Jan Saudek.
Peintre et photographe tchèque, qui heureusement ne m'a pas attendu pour être reconnu, exposé et publié de part le monde. La peinture est omniprésente dans ces photos particulièrement travaillées, avec parfois, me semble t'il, une pointe de Magritte de-ci de-là, du grotesque et de l'érotisme qui, sans jamais sombrer dans la vulgarité, renvoient aux cartes postales colorisées du début du siècle dernier.
Et dire qu'il aura fallu que Taschen publie une nouvelle et somptueuse monographie pour que je m'en aperçoive. Merci Taschen, bonjour la culture de masse.
Pour ceux qui n'auraient pas la chance de pouvoir consulter ce livre, le site officiel de Saudek offre un assez beau lot de consolation.















Passer l'hiver

















Faire du neuf avec du vieux. C'est l'avantage de l'hiver au Québec, on ne sait pas de quand date la dernière photo avec de la neige. Bref, essayer de passer le temps. En voilà au moins que ça a l'air d'amuser.







Hivernal studio


















Dérivé de l'architecture "sociale" du très intéressant programme américain Rural studio, voici un projet de station de ski à implanter dans les quartiers pauvres des grandes villes canadiennes, pour les malheureux qui ne peuvent pas aller au Mont Tremblant chaque fin de semaine.
Simples et économiques, alimentées par la neige ramassée dans les quartiers riches, ces pistes s'adaptent très bien aux espaces vides et grillagés dont on ne sait habituellement que faire en hiver: parking des Alcooliques Anonymes ou des centres pour jeunes délinquants, cour de prison ou d'école, etc.
Reste à convaincre les gens vivants sur le B.S. de s'équiper en matériel de ski.




NB: un peu plus d'information en français sur le Rural Studio chez M. Foglia.
_______________________________________________________
(1) le B.S, Bien-être social, est un peu l'équivalent québécois du RMI (2).
(2) Le RMI, Revenu Minimum d'Insertion, est un peu l'équivalent français du B.S.



Nabokov à la patinoire











H
ockey. Ce soir, les Sharks de San Jose ont battu les Canadiens de Montréal. Il faut dire que leur gardien est un certain Nabokov, alors forcément, ça impressionne.