Photos, livres, aventures.

Beau sapin






Le syndrome grec menaçant l'esprit de Noël.





___________________________________________________

Merci à Jean-Pierre Paraggio de m'avoir adressé cette carte.



Ô Paon




















Loin de la frénésie habituelle du temps des fêtes, voici un aperçu minuscule de l'univers singulièrement poétique de Geneviève Castrée, alias Ô Paon, dessinatrice et musicienne, simplement charmante et doublement talentueuse.











L'idole des vieux




Dure semaine pour les icônes : voilà que Derrick, l'inspecteur chef au teint verdâtre de la RFA, héros de toutes les grand-mères du monde, vient de casser sa pipe.

Quelques jours plus tôt, c'est Betty Page qui partait réchauffer l'ambiance des cimetières.
Comme quoi, casse pipe et terre brûlée font souvent la paire.










La semaine des cinq transports



(*)















 






Encore une semaine d'émotions et de transports.
En vélo tout d'abord, ce qui s'est avéré un peu extrême il faut bien le dire au vu des conditions météorologiques (froid mordant, neige tombante, glace glissante).

Puis il y eut le lancement tant attendu du troisième numéro du Bathyscaphe, le journal qui coule, mais ne se rend pas.
Pour certains, c'est anodin, mais notre équipage est assez fier d'avoir réussi le pari d'en sortir trois dans l'année. Néanmoins, nos créanciers voient rouge, aussi je me permets de suggérer à tous ceux qui ne seraient pas encore abonnés d'y penser fortement, et à ceux qui le seraient déjà de se multiplier.

Ce qui nous amène sans détour à l'aéroport, d'où partent les avions qui s'apprêtent à s'envoler vers tous les horizons, chargés de numéros que d'aimables factrices, souriantes et matinales, glisseront dans les boîtes aux lettres non sans avoir hésité un moment à le garder pour elles.

Et puis il y a l'hiver, quand pour déplacer la neige dans nos pays froids, des élus locaux remettent périodiquement les clés d'engins de mort à des repris de justice sadiques et malvoyants. Ces chenillettes - puisque c'est ainsi qu'on les nomme - sont issues du croisement incertain de papomobiles, de tondeuses à gazon et de chars d'assaut nains pour guérilla urbaine. Ceux qui les connaissent se précipitent sur la chaussée à leur approche, car c'est bien sur les trottoirs que des brutes sanguinaires les font zigzaguer en espérant broyer les os des piétons les plus jeunes et les hanches en plastique des plus âgés. Et comme le permis de tuer ne leur a pas encore été octroyé, ces chauffards décérébrés se vengent en détruisant sur leur passage le plus possible d'arbres et de vélos. Dont le mien.

Pour apaiser ma terrible colère, je me suis plongé dans un livre magnifiquement illustré de Jacques Pharand sur l'histoire des tramways de Montréal (*). Beaume apaisant de la nostalgie d'une époque que l'on n'a pas connu.




_______________________________________________________________
(*) Photo extraite du livre À la belle époque des tramways, de Jacques Pharand, Montréal, éditions de l'Homme, 1997.




Bathyscaphe 3.0






















Il est vivant!

Nous avons bien failli rester prisonniers des glaces jusqu'au printemps, mais cette fois encore nous avons réussi à rallier le port. Voici donc venu le temps de faire bombance et ripaille pour le lancement du troisième numéro du Bathyscaphe.
Les capitaines et le personnel de bord sont heureux de vous inviter le jeudi 11 décembre, entre 20h et 23h, à la belle librairie Drawn & Quaterly, sise au 211 rue Bernard Ouest dans la grande ville de Montréal.

Venez découvrir les incroyables nouveautés du Bathyscaphe, avec:

- le même format!
- presque les même gens!
- et un nouveau papier, encore plus chic!

Pour ceux que la curiosité chatouille, le sommaire du numéro peut se lire ici-même.

Enfin, pour que vous ne regrettiez pas d'avoir affronter des températures effroyables, les éditions de l'Oie de Cravan lanceront en même temps Bébé, le nouveau livre de Nadia Moss.







En temps et lieux
















Un an après la parution de En temps et lieux, Patrice Desbiens donne suite à son projet avec une logique désarmante avec En temps et lieux 2. Où l'on retrouve avec plaisir le style de celui qui nous avait enchanté dans Un pépin de pomme sur un poêle à bois.

Un extrait (presque) de saison:


Le temps des fêtes

Je suis tanné

usé

comme une peau
de tambour.

J'ai la cervelle
pleine comme un
pot de chambre.

Tanné d'être dans
mon corps
je l'enlève comme
on enlève son
manteau d'hiver.

Je le jette sur les autres
comme sur un lit
du temps des fêtes.




_______________________________________

- En temps et lieux, Montréal, L'Oie de Cravan, 2007.
- En temps et lieux 2, Montréal, L'Oie de Cravan, 2008.
- Un pépin de pomme sur un poêle à bois, Sudbury, éditions Prise de Parole, 1995.