Photos, livres, aventures.

Nuits fériées - Visiteurs uniques - Laboratoire clandestin

Qui l'eut cru? En ce début décembre, tandis que les banquises fondantes s'émiettent nuitamment sur les toits de Montréal et que les Russes se rendent une fois de plus pieds et poings liés au malade qui leur sert de chef, ce blog fête discrètement son premier anniversaire.

Pour l'occasion nous offrons à nos lecteurs et trices assidu(e)s une semaine complète de nuits fériées, ce qui, sous nos latitudes quasi australes, est une offre des plus avantageuses en cette saison.
Partant de rien, je ne m'attendais pas à grand chose en commençant l'an dernier à exposer mes photos et mes insignifiants commentaires, et pourtant, chaque mois un peu plus nombreuses, les visites ont continué à se succéder les unes aux autres, au point que nous devrions atteindre les 7000 visiteurs uniques (en langage internautique) d'ici une dizaine de jours.

Cela, évidement, a pour fâcheuse conséquence de m'encourager à continuer. Or, je vois bien qu'il y a longtemps que je n'ai pas mentionné l'Oie de Cravan et ses parutions sucrées.
Une éternité que je n'ai pas parlé de livres non plus, et pourtant. Ce n'est pas faute d'en avoir lu, mais encore faudrait-il avoir lu les bons. Ça reviendra, il s'agit seulement de faire une bonne pioche dans la pile d'attente près du lit.
Enfin, il sera temps bientôt de dévoiler le projet secret que nous fomentons depuis des mois dans le sous-sol d'un entrepôt en ruine au cœur du quartier chinois. De ce laboratoire clandestin encombré de machines que nous ne maîtrisons pas toujours, devrait surgir dans les prochains jours une créature étrange, née des cerveaux malades de quatre personnes dont trois au moins ne sont pas moi.
Cela s'appellera Le Bathyscaphe, en toute simplicité, et de cela aussi nous gloserons bientôt.










4 commentaires:

Anne Marbrun a dit…

Bon Anniversaire

Antroine Preuchmaurd a dit…

Trois ne sont pas toi? Mais mais, je n'y comprend plus rien. Qui suis-je alors? À moins que tu ne sois un imposteur? J'étais certain d'être un des trois autres et que nous étions tous toi. Ça alors. Ça doit être mon anniversaire.

Barbara a dit…

Bon anniv', merci pour ton blog, et pour les nuits fériées...

th a dit…

Feliz cumpleaños, hombre palpitando !