Photos, livres, aventures.

La NEF des fous

En guise de rentrée littéraire, j'ai eu la chance, récemment, de manipuler de mes doigts émerveillés un exemplaire d'un objet inattendu et assez rare: l'Almanach surréaliste du demi-siècle, paru comme le nom l'indique en 1950 aux éditions du Sagittaire.















































Sous la forme d'un livre, il s'agit d'un numéro spécial (volume triple) de la N.E.F. (Nouvelle Équipe Française).
Pour se faire une idée du caractère exceptionnel d'un tel numéro, dirigé par André Breton, il suffit de se reporter à la liste des collaborateurs :
- André Breton, Benjamin Péret, Arthur Cravan, Antonin Artaud, Octavio Paz, Robert Lebel, Henri Pastoureau, Julien Gracq, Jean-Pierre Duprey, André-Pieyre de Mandiargues, Malcom de Chazal, Jean Schuster, etc.


Les illustrateurs ne sont pas en reste, avec Toyen, Marcel Duchamp, Dorothea Tanning, Benjamin Péret, Slavko Kopac, Giorgio de Chirico, Marcel Jean, Jacques Herold, Maurice Henry, Max Ernst, Enrico Donati, Adrien Dax, André Breton, Dali, etc.


On y trouve, entre autres, un Calendrier tour du monde des inventions tolérables, par Breton et Péret.
Une lettre inédite du marquis de Sade à sa femme.
Un hommage à Maurice Heine, et un autre à Félix Fénéon.
Des notes sur les fourchettes, de Jehan Mayoux.
Des quinzaines héraldiques, par Marcel Jean.
Une étude inachevée sur Restif de la Bretonne (Restif érotographe).
Et de la publicité, parce que déjà et toujours il fallait bien payer l'imprimeur : la librairie la Hune, le dernier Robert Aron (Les Frontaliers de néant), Le troisième homme de Graham Greene chez Robert Laffont, Albin Michel, mais aussi le cognac Exshaw, "qui s'impose par sa qualité", et les Bons du Trésor et de la Reconstruction.















1 commentaire:

th a dit…

Merci tardif pour la couverture de l'édition originale de ce livre, dont je ne connaissais que la réédition chez Plasma.